Rechercher

Point de la situation

• Nous avons physiquement réorganisé les cliniques

en zones vertes et zones rouges tout

en installant des barrières de plexiglas entre le

personnel et les patients.



• Afin de préserver la santé du personnel, nous

avons réduit l’affluence des patients de trois

quarts. Nos médecins ont principalement

consulté par téléphone et seuls les patients

devant récupérer des médicaments, de la

nourriture ou subir des examens étaient invités

à se rendre dans nos cliniques.

• Nous avons échelonné la réouverture de nos

cliniques afin de pouvoir se concentrer sur chacune

individuellement et de s’assurer de son

fonctionnement sanitairement sécure.

• Les patients doivent rester à l’extérieur jusqu’à

ce qu’on les appelle et ils communiquent avec

leur médecin à travers l’écran de plexiglas.

• Les patients nécessitant des soins sont pris en

charge par un soignant en tenue complète PPE

(combinaison, masque, visière, gants et chaussons)

assis derrière un rideau transparent en

plastique dans lequel on a pratiqué deux trous

pour qu’il puisse y glisser ses avant-bras.

• Nos écoles demeurent fermées mais nous

continuons de fournir aux familles de nos

élèves de la nourriture, des vitamines afin

qu’ils restent en bonne santé. Nos enseignants

ont mis sur pied l’école à distance et ils

gardent un contact quotidien avec leurs élèves

grâce aux téléphones mobiles.

Le nombre de cas dans l’Ouest bengale a dépassé

les 100’000. Il y a 3 fois plus de cas chaque

jour qu’au début du mois passé.

Malgré toutes nos précautions et les instructions